Vous êtes ici webriviere.free.fr > sciences > dossiers > des_chinois_dans_espace > index

 

 

 

 

 

 

 

Section Sciences

 

 

 

 

 

Accueil

Sciences

Rando

Détente

A propos de...

Rechercher

Contact

 

 

 

 

Liens

Formulaire de contact

Rechercher sur le site

 

 

 

 

 

Des chinois dans l'espace

 

15 octobre 2003, les chinois font leur premier pas dans l'espace...

 

 

 

[ Retour aux autres dossiers ]

 

 

 

 

 

>> Messages AFP

 

 

Succès de Shenzhou V: "gloire pour la patrie" (Hu Jintao)

AFP | 15.10.03 | 05h20


Le président chinois Hu Jintao a qualifié mercredi le succès du premier vol spatial habité de moment de "gloire pour la patrie". La mise en orbite du vaisseau Shenzhou V constitue un moment de "gloire pour la patrie et une première victoire pour un vol spatial habité chinois", a déclaré le chef de l'Etat et patron du parti communiste à l'agence Chine Nouvelle.Il s'agit d'une "étape historique pour le peuple chinois dans sa conquête des sommets de la science et de la technologie mondiales", a encore ajouté M. Hu qui a assisté au lancement mercredi matin depuis la base de Jiuquan (nord-ouest) en compagnie de plusieurs autres hauts dirigeants."Le parti et le peuple n'oublieront jamais ceux à qui revient le mérite d'avoir travaillé pour la patrie, le peuple et la nation", a déclaré le président.Arrivé sur place mardi soir, M. Hu a participé tôt mercredi matin à une cérémonie avec les trois "taikonautes" préparés pour ce vol historique."Nous allons attendre votre retour triomphant", a-t-il déclaré à l'adresse de Yang Liwei, l'homme qui s'apprêtait à monter dans la capsule et que le président a qualifié de "guerrier".Le Premier ministre Wen Jiabao, entouré des plus hauts dirigeants du parti et de l'Etat, a assisté au lancement depuis le centre de contrôle basé à Pékin, a indiqué l'agence Chine Nouvelle qui n'a pas mentionné le nom de l'ancien président et actuel chef de l'armée, Jiang Zemin.

 

 

Une longue traîne blanche s'est élevée dans le désert de Gobi

AFP | 15.10.03 | 05h53


A neuf heures précises, mercredi matin, une longue traîne de fumée blanche s'est élevée dans le ciel azur du désert de Gobi: pour la première fois, un Chinois partait dans l'espace.Le lancement du vaisseau Shenzhou V a été observé depuis la Cité de l'espace, située à 250 km au nord de la ville de Jiuquan (nord-ouest), par plus d'un millier de touristes et de journalistes chinois qui s'étaient levés avant l'aube dans un froid glacial pour assister à l'événement.Une longue file de véhicules composée de voitures officielles, certaines venant de provinces éloignées, de bus de toute taille affrétés par des agences de la région et de quelques petits véhicules appartenant à des particuliers s'est dirigée vers le nord avant le lever du jour.Un premier barrage de police crée un bouchon à une centaine de kilomètres de la Cité de l'espace, un endroit encore récemment inaccessible, même aux touristes chinois."Les étrangers n'ont pas le droit d'entrer", déclare un policier au journaliste de l'AFP après avoir contrôlé son passeport. Ce premier barrage est toutefois levé après le passage de la plupart des visiteurs, munis de laissez-passer ou de lettres délivrées par l'Armée populaire de libération pour accéder à une zone située à environ cinq kilomètres du pas de tir.Ceux qui ne possédaient pas ce document pouvaient, moyennant un peu moins de 300 yuans (45 dollars), passer par une agence de voyages.A la lisière du désert, des paysans levés dès l'aube pour récolter le coton, avaient l'air étonnés de voir autant de circulation."Des fusées, j'en ai déjà vu partir', déclare l'un d'eux, dans le district de Dingxin, où se trouve le troisième aéroport militaire d'Asie par la taille, selon un dépliant de l'agence de voyages Hangtian ("navigation spatiale") de Jiuquan.Sur le tarmac de cet aéroport, situé au milieu d'une grande base militaire, sont stationnés deux avions dont les couleurs, gris et rouge, indiquent qu'il s'agit d'appareils officiels.Après cette base, sur laquelle des soldats balaient des feuilles mortes, les champs de coton, les étendues de terre aride parsemées de touffes d'herbe et les rangées d'arbres clairsemées s'arrêtent brusquement pour faire place au désert.Sur plus de 40 km, la route, parallèle à une voie de chemin de fer construite spécialement, reste droite au milieu d'une étendue de terre marron foncé, sur laquelle rien ne pousse. Seules des lignes électriques et leurs poteaux égayent l'horizon.A 35 km de la Cité de l'espace, un autre barrage. Policiers et soldats contrôlent les laissez-passer.Ceux qui n'ont pas le droit d'aller plus loin ne verront que l'épaisse fumée blanche s'élever dans le ciel bleu, parvenant quand même à distinguer le sommet de la fusée.Mercredi, pour le lancement du premier vol habité chinois, les liaisons de téléphone portable avaient été coupées à plus de 60 km du pas de tir.

  

 >> haut de page

 

 

 

Pour en savoir plus...

N'hésitez pas à donner votre avis sur ce dossier à partir de la section "contact".

 

[ Retour liste des autres dossiers ]

[ Retour accueil général du site ]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous droits réservés - Riviere Nicolas © 2021 - 20120115